"L'enfant de Cristal" de Theodore Roszak

Publié le par Unyvert le blog d'Alanysfolle

couv62101382

 

L'Enfant de cristal

Theodore Roszak

Ed: Le Livre de Poche

 

Synopsis:

 

Julia Stein, une brillante gérontologue, se voit confier un cas exceptionnel, Aaron Lacey, un enfant atteint de progéria.
Quand ses parents le lui confient, il présente tous les signes de la vieillesse : petit, voûté, la vue faible, le crâne chauve. Touchée par Aaron, Julia tente tout ce qu'elle peut pour lui venir en aide, quitte à user de méthodes peu conventionnelles. Commencent alors chez Aaron, dont le corps est épuisé, une série de métamorphoses qui vont en faire un être exceptionnel, d'une intelligence rare, d'une sensibilité peu commune, d'un savoir iconoclaste.
Après diverses péripéties, Aaron va fuir son entourage et se retrouver au fin fond de la campagne mexicaine, dans l'étrange propriété d'un extravagant docteur DeLeon, dont les travaux sur le vieillissement sont plus que sujets à caution... Critique d'une société dans laquelle la condition humaine est de plus en plus médicalisée et aux ordres d'une philosophie rationnelle et scientifique, L'Enfant de cristal est aussi une bouleversante réflexion sur le corps, la vieillesse et le temps qui passe.

 

Ce que j'en ai pensé:

 

Avant toutes choses, je tenais à remercier les éditions "Le Livre de Poche" et Livraddict pour ce partenariat que j'ai grandement apprécié. Je suis contente d'avoir découvert ce roman sur lequel je ne me serai peut être pas arrêtée de prime abord à cause de sa couverture qui ne me plaît absolument pas. Je la trouve perturbante, et au final après la lecture du roman, je dois admettre qu'elle colle bien à l'histoire. Comme quoi il ne faut pas toujours se fier aux apparences.

 

Alors qu'il est encore tout jeune, est diagnostiqué chez Aaron Lacey la maladie de la progéria au grand désespoir de ses parents. La progéria est une maladie incurable qui provoque chez le malade tous les signes de dégénérescence liés à la vieillesse, qui affecte les cellules et les détruits plus rapidement que chez un homme non affecté. Après avoir tout essayé, les parents d'Aaron décident de confier l'enfant dans un institut visant à accompagner les personnes âgés jusqu'à leur mort, tout en essayant de provoquer chez eux l'envie et la possibilité de vivre quelques années supplémentaires. Confié à la gérontologue Julia Stein, Aaron est soumit à de nombreux traitements expérimentaux visant à prolonger la vie de celui ci, alors âgé de 9 ans, basés sur diverses médecines expérimentales: plantes exotiques, médicaments, tendresse et attention, occupation de l'esprit du malade avec différentes activités dont les jeux vidéos.

Jouant avec Julia à "Hyperion Quest", Aaron va se plonger dans ce monde imaginaire dans lequel il incarne un homme fort et non atteint de maladie. 

Un soir, il est violemment atteint d'une crise qui le plonge dans le coma quelques temps, pour le laisser à son réveil différent, plus fort. Petit à petit, Aaron change et évolue. Son corps se transforme, son intelligence grandit, sa soif de savoir est sans limite. Et alors qu'il n'est encore qu'un petit garçon, il se penche sur le problème de la génétique, cherchant à comprendre les métamorphoses qui se passent en lui.

Son comportement allant de pair avec ses transformations, il fini par quitter ses parents chez qui il était retourné vivre, pour s'installer chez Julia, Jake son mari et Alex leur fils. Un rapprochement différent entre la gérontologue et Aaron a lieu, menant le médecin à passer un an en prison.

Aaron fini par alors s'enfuir retrouver le "docteur" DeLéon, charlatan de son état, afin de pouvoir se retirer à l'abris de tous. DeLéon, en quête perpétuel de reconnaissance, cherche à trouver la recette de l'immortalité tout en se faisant de l'argent sur des théories vaseuses et des remèdes suspects qu'il propose aux clients de ses instituts.

Un an après, une fois libérée, Julia décide de violer sa conditionnelle pour retrouver Aaron et suivre son évolution....

 

Je vais m'arrêter là pour ne pas tout vous dévoiler, mais sachez déjà que la part de fantastique est parfaitement intégrée au roman. C'est ce qui m'avait surprise lorsque j'ai reçu le livre, de découvrir qu'il était classifié comme roman fantastique alors que dans le résumé, rien ne laisse vraiment prévoir qu'il y a une part de surnaturel dans l'histoire. C'est également une des raisons qui fait que j'ai beaucoup apprécié ce roman, le fantastique flirtant constamment avec les concepts scientifiques soulevés dans "l'enfant de cristal".

 

Et puis, comment ne pas apprécier un livre qui nous remet sans arrêt en question au fil des pages. De nombreux thèmes sont abordés, plus intéressants, ou dérangeants les uns que les autres. Qu'est ce qui nous fait vieillir? Pourquoi devont nous tous un jour mourir? Notre vie est-elle vraiment vécue comme elle devrait l'être? Gâchons nous sans cesse notre vie à la recherche de futilité quant on sait que nos jours nous sont comptés? Quelle part de vérité existe-t-il dans la mythologie?

Ainsi de nombreux sujets sont soulevés, la représentation du temps dans les tableaux, du temps et de la beauté, incarnés par l'angelot, l'amour entre homme et femme et la sexualité de chacun.

Et pour le coup, alors que nous avons vu (revu pour moi) ça en court de psychologie du développement (comme quoi les cours ne sont pas tous à jeter), quelle est la part de sexualité chez l'enfant? Est-elle plus vraie, plus pure et sincère, que celle que nous adultes possédons?

J'en passe et des meilleures, ces questions sont tellements nombreuses et importantes que je ne peux pas toutes les citer, mais je dois avouer que j'ai été contente d'avoir une lecture pareille, qui m'a réellement fait réfléchir tout du long, allant même jusqu'à provoquer des débats sur certaines questions du roman, avec les gens autours de moi.

Et rien que pour ça, je ne peux que vous conseiller de le lire.

 

Cependant, n'allez pas non plus croire que ce fut un coup de coeur pour moi. Pour commencer, je ne me suis attachée à aucun personnage: Aaron en se transformant est plus perturbant qu'autre chose, Julia et son acte de pédophilie, le Docteur DeLéon, puant et arrogant, le Dr Forrester toujours en quête de reconnaissance... Seul Isobe l'architecte a trouvé grâce à mes yeux... Impossible donc pour moi de m'identifier à eux, tous plus dérangés et dérangeants les uns que les autres.

De plus, il est à noter que de nombreuses longueurs sont à déplorer, entraînant une lecture (déjà pas évidente de par les concepts compliqués abordés) parfois longue voire pénible. Rien n'est simple dans ce roman il faut le savoir, mais parce que l'écriture est  fluide, tout est compréhensible et à la porté de tous.

 

Pour conclure:

 

Cette lecture fut pour le moins enrichissante et passionnante par tout ce qu'elle nous apporte: connaissances nouvelles et remises en question, interrogations constantes et de nombreux moments de réfléxions. Cependant, ne vous attendez pas à lire un roman plaisir, parce que là n'est pas à mon sens le but de ce livre. Pour ma part je m'y suis bien retrouvée et je remercie encore pour cette raison, "Le Livre de Poche" et Livraddict pour ce partenariat!!!!!!

 

 

 

 

Publié dans Avis livresque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article